logo officielbanniere

 

Pyrénées Vertiges

Nicolas BRUGALLA
Brevet d'Etat Escalade - Via Ferrata - Canyoning
n° Siret : 751 149 071 00019

72 Route nationale
65370 BERTREN

brugalla@hotmail.com

06.08.45.87.81

128764 visiteurs

Tracé envisagé

24 novembre 2015



Présentation des étapes

 

Etape n°

Départ – Itinéraire - Arrivée

Lieu de la nuitée à l’arrivée et type (refuge gardé, non gardé, cabane, gîte hôtel)

Ravitaillement voiture possible sur l’étape ?

Ravitaillement placé à l’avance

Horaire prévue

Dénivelée + en m

Cartes

1

Fillols – Col des Millères – Piste forestière des Cortalets – Refuge des Cortalets

(longue étape sur piste forestière de 15 km)

Refuge des Cortalets

(partie hivernale non gardée, très rustique)

Partir avec ravito pour 3 jours (2PD, 3M, 2S)

 

6h30

1310 m

2349 ET

2

Refuge des Cortalets – Crête du Barbet – Porteille de Valmaya (raide descente) – Vallon de Cady – Puig Roja – Col des Boucacers – Refuge du Pla Guillem

(possibilité de faire l’ascension du canigou en passant par le Pic Joffre : Compter 1400 m de déniv. pour 9h)

Attention : si variante par le ref. du Mariailles, l’itinéraire traverse de grands couloirs avalancheux près du col vert et la descente dans la forêt du col vert à Mariailles doit se faire souvent à pied. L’itinéraire par le Puig Roja « est plus élégant », dixit BREUIL.

Refuge du Pla Guillem

(non gardé, peut être entièrement recouvert par la neige à cause du vent : la porte est située sous l’auvent de la façade est, près de l’angle nord-est…)

 

 

8h00

1330 m

2349 ET

3

Refuge du Pla de Guillem – Collade des Roques blanches – Crête des Esquerdes – Cabane de Rotja (seule cabane (métallique) au milieu de l’étape, bon état, peut-être recouverte par la neige, porte côté est) – Portella del Callau – Porteille de Mantet – Refuge Ull de Ter

Autre cabane au milieu du parcours : au nord de la porteille de Rotja, la cabane Da Silva située rive droite du ruisseau Rotja est ouverte et en bon état.

Refuge Ull de Ter (parfois gardé), situé sur une des pistes de la station de Val Ter.

 

Ou Hôtel Pastuira

 

Repas du S et PD en ½ pension

Station de ski de Val Ter (2h de route de Laroque en passant par le col d’Ares)

Ravito Papa/Maman pour 2 jours (1PD, 2M, 1S)

 

8h00

450 m

2349 ET

2250 ET

EA Puigmal

4

Refude Ull de Ter – Collado de la Marrana – Col de Tirapitz – Coll de la vaca – Orrhy du Coll de les Nou Fonts

 

Possibilité d’étauffer cette étape courte en faisant le pic du Géant au dessus du collado de la Marrana (350 m  de déniv. et 1h30 AR

Orrhy du Coll de les Nou Fonts (abri, très sommaire, 3 places à même le sol, entrée à fermer avec les sacs à dos), il y a un 2d orrhy 30 m au Nord Est

 

Ou redescendre dormir à la station de Nuria et remonter le lendemain (auberge de l’Aliga au sommet du télésiège de l’Aliga ou hôtel cher) Station accessible uniquement par petit train (40 min) depuis Ribes de Freser

 

Ou doubler les étapes 4 et 5 mais c’est très long : 10 à 11h et 1600 m de déniv…

 

 

4h00

820 m

2250 ET

EA Puigmal

5

Orrhy du Coll de les Nou Fonts – Pic des Nou Fonts – Pic d’Eyne – Pic de Finestrelles et col (échappatoire vers Llo si vent trop violent) – Puigmal d’Err – Col de Queralbs – Serra de Gorra Blanc – Valcebollère par une des deux options (piste de la chapelle de Barnabeu ou par les crêtes et le col de Pradelles)

 

De Valcebollère, prendre un taxi pour Montlouis et le pla dels Avellans à 1715 m, terminus hivernal de la route carrossable. Suivre une large piste pour rejoindre le lac des Bouillouses (compter 1h30)

Au lac des Bouillouses : chalet CAF des Bouillouses ou auberge du Carlit ouverts toute l’année

 

Repas du S et PD en ½ pension

A Valcebollère (2h de route de Laroque)

Ravito Papa/Maman pour 1 jour (1M) et transfert routier ou femme à Bernard (copain Antoine Font Romeu)

 

5h30 + liaison Taxi + 1h30 pour rejoindre le lac des Bouillouses

780 m

2250 ET

EA Puigmal

6

Lac des Bouillouses – Portella de la Grava – Portella de Lanos – Vallée des Bésines rive gauche – L’Hospitalet (parcours classique et assez facile qui évite le col des Andorrans de la variante ci-dessous, mais la descente dans la forêt de la vallée des Bésines est malaisée et il faut remonter la route sur 2 km pour rejoindre l’Hospitalet)

Gîtes, Hôtels de l’Hospitalet

Juste la nuit, pas de ½ pension

L’Hospitalet (45 min de Tarascon)

Ravito Fabien pour 3 jours (3PD, 3M, 3S)

 

 

8h00

720 m

2249 ET

2249 0T

6 variante

Lac des Bouillouses – Col des andorrans ou Pic Carlit – Coume d’Or – Portella de la Comma d’en Garcia – L’Hospitalet. Cette variante évite la descente dans la forêt de la vallée des Bésines et les 2 kms de marche sur la route du Puymorens. Plus long mais mieux que le 6…

Gîtes, Hôtels de l’Hospitalet

Juste la nuit, pas de ½ pension

L’Hospitalet

(45 min de Tarascon)

Ravito Fabien pour 3 jours (3PD, 3M, 3S)

 

9h00

1300 m

2249 ET

2249 0T

7

L’Hospitalet – Val d’Arques – Col de l’Albe – Collada de Juclar – Vallon de l’Estagnol – Refuge de Rulhe

Refuge de Rulhe (parfois gardé sinon partie hiver très bien)

 

 

7h00

1300 m

2249 OT

7

variante

L’Hospitalet – Vallon de Siscar – Emprunter le petit col non indiqué sur la carte (passage raide) situé au nord-est du pic de Siscaro entre les cotes 2636 et 2649 sur la carte IGN car la porteille de Siscaro est souvent barrée par une corniche – Estanys de Juclar - Collada de Juclar – Vallon de l’Estagnol – Refuge de Rulhe

Refuge de Rulhe (parfois gardé sinon partie hiver très bien)

 

 

7h00

1300 m

2249 OT

8

par
Andorre

Refuge de Rulhe – Coume de Varilhes – Porteille de la Coume de Varilhes – refuge de la Coma de Jan

Itinéraire ci-dessus préférable à la variante fçaise par le refuge de Quioulès à cause du passage raide pour gagner le vallon de la Coume d’Ose et à cause du caractère isolé de l’itinéraire qui rendrait les échappatoires difficiles en cas de mauvais temps prolongé)

Possibilité de dormir à la cabane de Serrère ou au refuge de Sorteny (rajouter 3h, cabanes de 4 places et 20 places en très bon état) pour réduire l’étape du lendemain

Possibilité de regrouper les étapes 8 et 9 par une variante française (ruisseau de Seignac et Port de bagnels) mais compter 9h pour 1650 m de déniv.)

Possibilité de faire aussi Refuge de Rulhe – Cabane d’Arcalis en passant par El Serrat (1100 m de déniv, 9h)

Refuge de la Coma de Jan (bon état et non gardé)

ou Serrère ou Sorteny en rajoutant 3h et 500 m de déniv.

 

 

4h30

810 m

2249 OT

2148 OT

9

Refuge de la Coma de Jan – Estany de Ransol – Coll sud de la Mina (raide dans les 2 sens) ou Estany dels Meners de la Coma et Collada nord dels Meners (col moins raide que le col sud) – Cabane de Serrère – Refuge de Sorteny – Vallon du riu de Rialb – Refuge de Rialb – Portella de rialb – Cabane d’Arcalis

Cabane d’Arcalis (très sommaire, 4 places)

 

Ou possibilité de dormir à Arcalis (hôtels) pour se ravitailler à Arcalis ou Ordino en stop (10 km)

Arcalis

Ravito Benoît MONFORT ou Philippe NOËL (AVEI Joël)

00376337752

0661214974

0632002370

(3PD, 3M, 3S)

 

8h00

1400 m

2148 OT

10

Arcalis – Vallée du rio de Tristaina – Port de Rat (descente délicate par brouillard au milieu de barres) – Port de Bouet – Pla et cabane de Boet (fermée) – Refuge de val Ferrera (rive droite du torrent d’Areste au dessus du petit pont)

Refuge Valferrera (parfois gardé, confortable)

 

 

8h30

1310 m

2148 OT

EA Pica d’Estats

11

Refuge de Valferrera – Barranco d’Areste (rive droite) – Coma Gelada – Estany d’Estats – Coll de Baborte – Refuge de Baborte (visible au dernier moment) Etapes 11 et 12 nécessitant de bonnes conditions de neige !

Refuge de Baborte (bon état, non gardé)

 

 

7h30

1240 m

2148 OT

EA Pica d’Estats

12

Refuge de Baborte – Estany d’Estats – Port de Sotlla (2893 m) – Refuge du Pinet

Pour ces étapes 11 et 12, photocopier les pages 57, 58, 59, 60 et 61 du livre de Breuil pour précisions sur l’itinéraire car possibilité de couper les 2 étapes en passant à Baborte pour faire Estats et/ou Montcalm le lendemain ou de faire Valferrera à Pinet en une seule étape.

Refuge du Pinet (confortable refuge d’hiver, parfois gardé)

 

Ravitaillement

à placer au PINET

(3PD, 3M, 3S)

7h30

1060 m

(ascension du pic d’Estats incluse)

2148 OT

EA Pica d’Estats

13

Refuge du Pinet – Col de Picou Stèle (2273 m) (descente au nord du col raide)– Orrhys de Mespelat (cabane de berger ouverte) – Vallée et Port de l’Artigue – Estany de Romeno de Baix puis supérieur –Il faut alors franchir la ligne de crête qui domine ce lac à l’ouest. Pour cela, ne pas remonter le 1er couloir facile et évident  que l’on rencontre car il se termine à un petit col (côté 2211 sur la carte EA), au dessus d’une barre rocheuse infranchissable. Remonter au contraire la pente nettement plus raide qui domine le lac justa au nord de ce couloir (50 derniers mètres raides). On rejoint ainsi le port de Romedo (2240 m) non figuré sur la carte EA– Refuge de Certascan

Refuge de Certascan

(Confortable, parfois gardé)

 

 

9h00

1410 m

2148 OT

EA Pica d’Estats

14

Refuge de Certascan – Coll de Certascan – Estany de Guerosso – Pleta vella – Estany de flamisella – Pleta Palomera – Refuge Enric Pujol (Mont Roig)

MINELLI n’avait pas pu monter à Enric Pujol à cause des mauvaises conditions météo donc il était redescendu à Quanca puis avait fait en voiture un transfert jusqu’à Alos en passant par Tavascan, Llavorsi et Esterri d’Aneu

Refuge Enric Pujol (Mont Roig), jamais gardé, confortable

 

 

7h30

1080 m

EA Pica d’Estats

15

Possibilité de faire le pic de Certascan (630 m, 3h AR) au petit matin

Refuge Enric Pujol – Remonter vers les 4 lacs de la Gallina – Collet de la Gallina (col corniché et avalancheux !) – Col de la Tartera (descente versant ouest dangereux en cas de brouillard à cause de nombreuses barres. Descendre quelques dizaines de m dans l’axe depuis le col puis rejoindre en traversant au nord à droite le haut d’une sorte d’entonnoir au fond duquel se trouve un petit étang. Traverser entièrement cet entonnoir vers la droite (nord). Continuer à traverser vers la droite une pente assez raide. Contourner un petit éperon et rejoindre enfin le haut d’un couloir assez raide) – Rive droite du barranco de la Comamala jusqu’au Pont de la Pena – Alos de Isil

Alos de Isil Refuge

Repas du soir au refuge ?

Appeler pour voir si DP possible

Alos de Isil

Ravito par un proche du secteur du Luchonnais (à définir)

(2PD, 2M, 2S)

 

4h30

460 m

EA Pica d’Estats

16

Alos de Isil – Barranc de Moredo – Col de Cuenca 2440 m – Estany d’Airoto rive sud – Refuge Gracia situé à 250 m de l’extrémité sud de l’étang

Refuge Gracia (ou d’Airoto), non gardé, agréable, bon état

 

 

5h00

1160 m

RP n°6 ou 22 + EA 25 Montgarri Vall Pallaresa

17

Refuge Garcia – petit col facile à l’ouest à 2360 m non marqué sur la carte RP – Estany superior d’Arreu – Remonter vers le SO et franchir la crête dominant l’étang à l’endroit le plus facile (2390 m), situé à droite du point le plus bas (est) - Route du col de la Bonaigua (1km à l’est du col) – Rejoindre le vallon de Gerber (traversée dans un premier temps raide et avalancheuse) – Estany de Gerber – Refuge Mataro

Possibilité de raccourcir les étapes 17, 18 et 19 en 2 étapes en faisant :

- Jour 1 : Refuge Gracia – Refuge de Saboredo (souvent enfoui sous la neige, porte côté sud) :

1180 m pour 8h30

- Jour 2 : Refuge de Saboredo – Hospice de Vielha :

1200 m pour 9h00

Refuge Mataro (orange en demi-tonneau, confortable) ou pousser jusqu’au refuge d’Amitges (parfois gardé, partie hiver)

Port de la Bonaigua

Ravito par un proche du secteur du Luchonnais (à définir)

(2PD, 2M, 2S)

 

8h30

1150 m

RP n° 6 ou 22

EA Parc National d’Aigue-

Tortes ou ICC n°1

18

Refuge Mataro – Estanys de Dalt – Col de l’étang glacé ou col de Gerber 2587 m) – Col d’Amitges (2780 m) – Estany Gran Amitges – Estany de Barbs – Port de Ratera de Colomers (2580 m) – Tuc de Ratera (si neige stable !) – Estany Obago et Long – Col Cloto – Refuge de Colomers 1

Refuge de Colomers 1 (parfois gardé)

 

 

8h00 (Pic d’Ami-

ges et Tuc de Ratera inclus)

940 m

EA Parc National d’Aigue-

Tortes ou ICC n°1

19

Refuge de Colomers – Port de Caldes – Rive nord de l’Estany des Mangadès – Franchir la crête à l’ouest vers 2470 – Port de Crestada – Estany Cap del Port et de la Restanca – Vallée et Port de Rius – Ne pas descendre directement sur l’Hospice (barres rocheuses) mais effectuer une longue traversée descendante sur la gauche (sud) afin de contourner les barres par un passage étroit et bien visible.

Attention aux avalanches sur cette descente. Très délicat si mauvaise visibilité !

Hospice de Vielha (Refuge Sant Nicolau), confortable auberge, n’existe plus à priori, donc dormir à Conangles, DP possible ? Appeler avant…

Tunnel de vielha

Ravito par un proche du secteur du Luchonnais (à définir)

(2PD, 2M, 2S)

 

7h00

1050 m

EA Parc National d’Aigue-

Tortes ou

ICC n°1

 

EA La Ribagorça

20

Dixit Breuil : « L’étape la plus sérieuse de la TPS ! Nécessite des conditions de neige sûres et une bonne visibilité ! » Si ces conditions ne sont pas réunies, il faut renoncer au col de Mulleres et suivre l’itinéraire du col de Salenques situé plus au sud en effectuant une marche de 3 km sur la route pour rejoindre l’entrée du vallon de Salenques.

Hospice de Vielha – Val de Molières – Refuge de Mulleres – Col de Mulleres (2935 m) – Plan de Aigualluts (attention aux avalanches descendant depuis le sommet de Pena Nera) – Col de la Rencluse et refuge de la Rencluse

Refuge de la Rencluse (très souvent gardé)

 

 

8h00

1580 m

EA La Ribagorça

 

EA Maladeta

21

Refuge de la Rencluse – Portillon Supérieur (2870 m) – S’élever sur de larges pentes faciles sans aller au milieu du glacier (crevasses) – Abords du col Coroné – Aneto – Descente jusqu’aux environs du col Coroné – Plan de Aigualluts – Rencluse pour récupérer le sac – Lanos del Hospital

Llanos del hospital, vaste auberge, ouverte tout l’hiver, moderne et confortable. Nuit + ½ pension 64 euros/pers.

Llanos del Hospital

Ravitaillement à donner à l’auberge 0PD, 3M, 0S si variante espagnole ou 2PD, 3M, 2S si variante française pour étapes 22, 23 et 24)

9h00

1570 m

EA

Maladeta

22

2 possibilités pour les étapes 22, 23 et 24 :

- un itinéraire français passant par la vallée de Remune, col de Remune, Col inférieur de Litérole, le Portillon, Col du pluviomètre, col des Gourgs Blancs, la Soula, Cabane de Prat Caseneuve, le port d’Aygues Tortes zone très avalancheuse), col de Viados, la vallée du Cinqueta de la Pez et le refuge de Tabernès. Ce parcours n’a aucun échappatoire possible et comporte plusieurs passages très délicats et exposés (accès au lac du Portillon à cause des pompages : niveau de l’eau inférieur au niveau de la glace rendant la traversée du lac très dangereuse, descente du barranco de Caillauas très exposée aux avalanches, avalanches sur l’approche du Port d’Aygues Tortes).

Llanos del Hospital au Portillon : 1230 m pour 7h

Portillon à cabane de Prat Cazeneuve : 800 m pour 5h30

Cabane Prat Cazeneuve à Tavernès : 680 m pour 5h

- un itinéraire espagnol, moins engagé que l’itinéraire français avec l’ascension des Posets et la possibilité d’un itinéraire de repli entre le refuge d’Estos et le refuge de Tabernès si les conditions sont mauvaises (ce qui fait arriver à Tabernès en 2 jours au lieu de 3)

Nous décrirons ici la variante espagnole :

Llanos del Hospital – Col de Remune – Extrémité sud du lac de Litérole – Epaule sud-est du Perdiguère à rejoindre vers 2850 m au dessus du col Ubaga (ascension possible du Perdiguère en suivant la large croupe jusqu’au sommet–  Descente sur la vallée d’Estos puis refuge d’Estos. Si très mauvais MINELLI est descendu de Llanos del Hospital à Puen nuevo de San Chaime (1300m) par la route et remonter ensuite la Val d’Estos jusqu’au refuge

Refuge d’Estos (gardé tte l’année, confortable, douches) Nuit + ½ pension

 

 

9h00

1740 m

(ascension du Perdi-

guère

comprise

EA

Maladeta

 

EA

Posets

1848 OT Bagnères de Luchon

23

Refuge d’Estos – Ne pas suivre le chemin indiqué par des panneaux qui traverse le ruisseau sur une passerelle située un peu en amont du refuge (grosses avalanches du versant nord des agullas de Paül. Remonter la vallée rive gauche – Barranco de la Paül – Vers 2250 m, couloir raide sur environ 120 m (déchausser) – Collada de la Paül entre Posets et Bardamina – Pic inférieur de la Paül – Ibin de les Alforches – Refuge Angel Orus. Si très mauvais MINELLI a suivi le GR11.2 par la cabane de Batisielles et le col de la Plana

Refuge Angel Orus, grand refuge moderne gardé toute l’année

Nuit + ½ pension

 

 

7h30

1350 m

EA

Posets

24

Partir tôt pour la face sud des Posets !

Refuge Angel Orus – Vallon de Llardaneta (pentes assez raides) – Col marqué 2823 m – Posets – Descente jusqu’à 2800 m et rejoindre le col d’Eriste – Barranco de la Ribereta (2 passages raides vers 2450 et 2200) – Granges de Viados – Refuge de Tabernès

Refuge de Tabernès (jamais gardé, vaste refuge convenable)

 

Ravitaillement

à placer 2PD, 2M, 2S

9h00

1580 m

EA

Posets

 

EA Bachimale

23 bis

 

Itinéraire de repli pour remplacer les étapes 23 et 24 :

Remonter le barranco d’Estos – Port de Chistau – Granges de Viados – Refuge de Tabernès

Refuge de Tabernès (jamais gardé, vaste refuge convenable)

 

 

5h30

810 m

EA

Posets

EA Bachimale

25

Refuge de Tabernès – Paso del Gato – Barranco et Port de la Madera (2555) – Tuco de Mommour – Port d’Ordissétou –Suivre la crête jusqu’au point 2752 où elle devient infranchissable – Col de Trigonerio (2340) (Eviter la traversée directe plein sud entre les ports d’Ordissétou et le col de trigonerio, traversée très avalancheuse) – Refuge de Trigonerio (Plana el Cabo) Retraite difficile pour cette étape, que ce soit en tentant une descente sur l’hospice de Rioumajou ou une descente par le barranco d’Ordiceto (GR11) ou encore depuis le refuge de Trigonerio (avalanches) MINELLI est descendu du port de la Madera à Rioumajou (manque de neige vers Trigoniero) puis Tramezaigues pour rejoindre Piau Engaly en voiture puis faire une étape Piau/gèdre en passant par le port de Campbieil et une autre étape Gèdre/Estaubé

Cabane de Trigoniero

(Refugio Plana el Cabo), vaste, bon état, sans équipement

 

 

9h00

1540 m

1748 ET

 

EA

Bachimale

26

Refuge de Trigonerio – Barranco de la Coma (attention grosse avalanche descendant du pic d’Arriouère face ouest) – Pico Salcorz – Pic de Bataillence – Tunnel de Bielsa – Vallon des Hourquets – Hourquette des Aiguillettes – Descendre vers le NO jusqu’à 1950 m puis obliquer vers l’ouest pour gagner le fond du vallon de la Géla aux environs de la cote 1704 (Ne pas descendre tt droit : barres rocheuses) – Cabane de la Géla

Cabane de la Géla, bon état, 6 places (il s’agit de la cabane amont)

Tunnel de Bielsa Ravito par un proche de la vallée d’Aure, à définir : 4PD, 4M, 4S

 

7h30

1260 m

1748 ET

 

EA

Bachimale

27

Cabane de la Géla – Fontaine de Chermentas – Hourquette de Chermentas – Hourquette d’Héas (cette hourquette n’est guère apparente et le bon passage ne correspond pas au point le plus bas de la crête. Un couloir neigeux s’élève jusqu’à la crête et se termine par un rocher triangulaire point situé au point le plus bas de la crête. Le bon passage est situé à gauche (SE) de ce couloir. Rejoindre donc l’aplomb du couloir vers 2480 puis revenir vers le SE en effectuant une traversée ascendante pour gagner la Hourquette d’Héas (50 m raides de chaque côté de la hourquette – Cabane des Aguilous

Cabane des Aguilous

(bon état, 4 places, souvent remplie de neige)

 

 

5h00

1050 m

1748 ET

 

1748 OT

28

Cabane des Aguilous – Héas – Pont de l’Araillé – Lac des Gloriettes – Vallée d’Estaubé – Borne de Tuquerouye vers le point 2291 – Contourner la borne par la droite – Petit collu coté 2431 – Couloir et brèche de Tuquerouye.

(Possibilité de rejoindre Gavarnie pour la nuit en passant par la hourquette d’Alans ou la hourquette de Pailla puis de remonter le lendemain au refuge des Sarradets, remontée exposée aux avalanches ou encore de rejoindre la cabane de Lourdes étape 30)

Refuge de Tuquerouye

(jamais gardé, confortable)

 

 

7h30

1210 m

1748 OT

29

Etape exigeant de bonnes conditions de neige et de visibilité (plusieurs passages exposés au dessus de barres rocheuses)

Refuge de Tuquerouye – Lac Glacé – Col du cylindre en empruntant un des deux couloirs situé de part et d’autre de la barre située vers 2700 m – Etang glacé – Couloir raide qui conduit au sommet du Mont Perdu – Mont perdu – Etang glacé – Sommet de la Tour – Col des Isards – Brèche de Roland – Refuge des Sarradets (possibilité de faire étape au refuge de Goritz si les conditions changent dans la journée, rajoute alors 1 jour… Tuquerouye à Goritz 650 m pour 6h30) Puis faire le lendemain Tuquerouye – Goritz directement si mauvais temps en passant par le col de Millaris (780 m pour 3h30)

Refuge des Sarradets

(parfois gardé, partie hivernale confortable)

 

 

9h00

1180 m

1748 OT

 

EA Ordesa

30

Refuge des Sarradets – Col des Sarradets (attention aux avalanches sur cette traversée) – Port de Boucharo. Pour accéder au Port de Boucharo depuis le col des Sarradets, 2 possibilités à partir du pied de l’arête NE du Taillon à 2450 m : si les conditions sont sûres, faire une longue traversée descendante en suivant le chemin d’été jusqu’au Port de Boucharo ; dans la cas contraire, descendre en suivant la croupe qui marque la rive gauche du ruisseau du Taillon en laissant le chemin d’été largement à droite, rejoindre le plat des Gabiétous à la cote 2165 puis remonter au port de Boucharo – Lac de Sautaro – Replat coté 2391 m – Col de Soum Blanc – Collu 2462 m – Col 2477 m (avalanches descendant du pic de Gabiet) – Vallée de la Canau et cabane de Lourdes.

MINELLI, lui a fait Refuge des Sarradets/Granges de Holle en passant par la descente menant à la cabane des soldats (passage aux points 1976 et 1873), puis col des tentes et descente par la station. Puis étapes suivantes : grange de Holle/Cabane d’Aspé 1848 m par Pont de St Savin, cab de Milhas et Col d’Aspé ; et Cab d’Aspé/Baysselance

Cabane de Lourdes (bon état mais petite)

 

Ravitaillement

à placer

3PD, 3M, 3S

4h30

480 m

1748 OT

31

Possibilité de rejoindre Baysselance par le barranco d’Ossoue si les conditions sont excellentes (très avalancheux et fortement déconseillé par Breuil)

Breuil préfère donc passer par la cabane d’Aspé et le cirque d’Estom Soubiran. Mais il faut alors emprunter le col de l’Oule qui, exposé plein sud et avalancheux doit être franchi très tôt le matin. C’est pour cela qu’il préfère dormir à la cabane d’Aspé pour attaquer très tôt le matin, chose impossible de puis la cabane de Lourdes.

Puisque cette étape cabane de Lourdes – cabane d’Aspé est très courte, Breuil propose de faire l’ascension du grand Tapou avant au petit matin.

Cabane de Lourdes – Vallon de la Canau – Descente jusqu’à 1700 m – Col d’Aspé raide sur 100 m et parfois avalancheux (à ne pas faire trop tard donc ! Et passer plutôt au point coté 2349 au lieu du col proprement dit situé à 2281, car moins avalancheux) – Cabane d’Aspé 1848 m

Cabane d’Aspé (petite, 4 pers. max)

 

 

3h00

 

+ 5h30 avec l’AR au grand Tapou (8h30 au total)

640 m

 

+ 1210 m

avec l’AR au grand Tapou (1850 m au total)

1748 OT

32

Cabane d’Aspé – Vallon du gave d’Aspé – Replat de Salhent – Pique Cadières – Viser le point 2572, préférable au col de l’Oule lui-même car très avalancheux – Franchir à 2680 m l’éperon est du de Malh Arrouy – Col du Malh Arrouy – Longue traversée à 2700 – Lac glacé – Col des Gentianes – Refuge de Baysselance

Refuge de Baysselance (parfois gardé, partie hivernale vaste et confortable)

 

 

9h00

1510 m

1748 OT

33

Refuge de Baysselance – Descendre de 150 m dans le vallon sous le refuge et franchir la crête du petit Vignemale vers 2500 m puis faire une traversée descendante pour rejoindre la base du glacier à 2400 m (traversée avalancheuse et exposée) – Ne pas remonter directement le glacier d’Ossoue (crevasses !) mais faire un large crochet vers le SO en direction de la crête de Montferrat – Pique Longue – Redescente – Refuge de Baysselance  – Hourquette d’Ossoue –Petit Vignemale si motivé - Ref. des Oulettes

Refuge des Oulettes (parfois gardé)

 

Ravitaillement

à placer ou à donner au gardien

3PD, 3M, 3S

8h00 (avec grand Vignemale et petit Vignemale

1300 m

(avec grand Vignemale et petit Vignemale)

1647 OT

34

Refuge des Oulettes – Col des Mulets (attention aux avalanches de la crête des aiguilles de Chabarrou) – Col d’Aratille – Lac d’Aratille – Refuge Wallon – Col de la Fache – Barranco de Campo Plano – Refuge de Respomuso ou de Piedrafita.

(Il existe une variante sur le versant espagnol empruntant les cols de Letrero et de Pecico, variante légèrement plus difficile que le versant français)

MINELLI a fait Oulettes/Wallon puis photocopier la page 137 pour avoir ses variantes

Refuge Respomuso (parfois gardé l’hiver, si non gardé, pas de partie hivernale ouverte ! Il faut alors aller à l’ancien refuge de Piedrafita (« trou à rat » dixit Breuil)

 

 

8h30

1530 m

1647 OT

 

EA Panticosa

 

EA Valle de Tena

35

Refuge de Respomuso (attention partie espagnole de la carte IGN comporte beaucoup d’imprécisions)– Rejoindre le mur du barrage en rive droite et descendre facilement le barranco jusqu’à 1900. Puis emprunter un large chemin sur la droite pour continuer à descendre le barranco jusqu’à 1800 puis traverser vers le N/NO sur une pente boisée assez raide pour franchir un éperon près d’un petit collu bien visible à la cote 1920 (attention aux avalanches descendant des Picos de la Frondella). De là, rejoindre facilement la vallon d’Arriel – Passer à gauche du point coté 2304 – Lacs d’Arriel – Col de Palas – Refuge d’Arrémoulit

(Possibilité de faire une variante par l’arête des picos de la frondella)

Refuge d’Arrémoulit (parfois gardé, partie hivernale vaste et bien équipée)

 

 

5h00

770 m

1647 OT

EA Panticosa

 

36

Refuge d’Arrémoulit – Descente en direction du lac d’Artouste jusqu’à 2100 – Col d’Arrious (ne pas essayer de rejoindre ce col par le passage d’Orteig impraticable en hiver) – Descente jusqu’à 1600 par le vallon issu du col en rive gauche (avalanches possibles dans tout le vallon) – Caillou de Soques – Vallon de Pombie – Refuge de Pombie

(Comme l’étape est courte, possibilité de faire le pic de Peyreget depuis le refuge de Pombie : 2h en AR pour 460 m)

Refuge de Pombie (partie hivernale confortable)

Route du Pourtalet au caillou de Soques Nico 0614410318

3PD, 4M, 3S

 

4h30

850 m

1647 OT

37

Refuge de Pombie – Col de Peyreget – Col de l’Iou – Col d’Anéou (ne pas emprunter le col des Arazures, versant ouest très raide) – Cabane de la Glère par le vallon de Bious – Col des Moines – Pic de Belonseiche – Collu entre le point 2258 et le Pic de Bénou – Contourner le Pic Bénou par l’Est – Col d’Arnousse – Col Mayou – Col du Somport.

MINELLI est descendu direct du point 2258 à la station d’Astun par las Torrullas, puis petit train jusqu’au Somport

Gîte étape du col du Somport (ouvert toute l’année, restaurant)

Nuitée + ½ pension

Col du Somport, pas de ravito prévu normalement

 

6h00

1000 m

1547 OT

38

Col du Somport – Passer à proximité du col de Bessata – Peu avant la cote 1671, descendre dans une trouée forestière bien visible – Sansanet – Lac d’Estaens – Col d’Astanes – Vallée Aragon Subordan – Col d’Arlet et refuge d’Arlet

Refuge d’Arlet, bon état, jamais gardé

 

 

7h00

1250 m

1547 OT

 

EA Anso

39

Refuge d’Arlet – Contourner l’éperon Est du pic d’Aillary – Point coté 2159 m – Longue traversée descendante pour gagner le col de Saoubathou – Col de Burcq – Pic de Burcq – Col de Pau – Vallon de Las Foyas – Cuvette au SO du col de Laraille – Petit collu à 2080 situé au nord du point 2132 – Ibon de Acherito – Point 2054 – Lac d’Ansabère puis Cabanes d’Ansabère

Cabanes d’Ansabère (2 petites cabanes de berger)

 

 

6h00

760 m

1547 OT

40

Cabane d’Ansabère – Col de Pétragème (possibilité de faire le pic d’Ansabère, rallonge l’étape d’une heure)– Descendre vers O/NO jusqu’à 1950 pour contourner par l’O l’éperon O du pic d’Ansabère – Poursuivre la descente vers le N jusqu’à la cuvette à 1750. Poursuivre vers le N en s’élevant à travers les lapiazs jusqu’à la base de la Sierra de Anelarna vers 1900 (casa des Pastores) – Longue descente en pente faible vers l’O à travers les lapiazs – Refuge Belagua

Refuge Belagua (auberge gardée, restaurant)

Nuitée + ½ pension

 

Refuge Belagua (route de la Pierre Saint Martin)

1PD, 2M, 1S

5h00 à 8h00 selon le chemine-
ment à
travers
les lapiazs

700 m

1547 OT

 

EA Anso

41

Refuge Belagua – Port d’Ourdayté – Port de Bimbaleta – Port de Belhay (attention aux avalanches du point 1982, passer assez bas vers 1650) – Uthurourdinékato Portilloua – Point 1729 (si traversée avalancheuse, descendre directement depuis Uthurourdinékato par le vallon d’Ardané) – Crête d’Otchogorri – Vallon de Mulhédoy – Cayolar d’Ardané Gagnékoa

Cayolar d’Ardané Gagnékoa (très bon état, très agréable)

 

 

5h30

680 m

1446 ET

42

Cayolar d’Ardané Gagnékoa – Vallon de Mulhédoy – Gaztarrigagna – Betzulagagna – Port de Larrau – Pic d’Orhy – Crête d’Alupigna – Cayolar d’Ibarrondua – Odeysu Gagna – Col Sensibilé – Col Mehatzé – Chalets d’Iraty

Chalets d’Iraty

Chalets d’Iraty

 

8h00

1240 m

1446 ET

 

1346 ET

 

 

Retour

Ecrire un commentaire

(Tous les commentaires seront validés par le webmaster avant d'etre publiés)

Votre nom


Votre texte


Tapez le code à gauche*